Restez connecté

Post-Doctorat en économie de la santé (DREES) -- 24 mois

×

Error message

  • Notice: Undefined offset: 1 in drupal_http_request() (line 994 of /flex/storage/ces-asso.org/site/www/includes/common.inc).
  • Notice: Undefined offset: 1 in _drupal_parse_response_status() (line 1128 of /flex/storage/ces-asso.org/site/www/includes/common.inc).
  • Notice: Undefined offset: 1 in drupal_http_request() (line 994 of /flex/storage/ces-asso.org/site/www/includes/common.inc).
  • Notice: Undefined offset: 1 in _drupal_parse_response_status() (line 1128 of /flex/storage/ces-asso.org/site/www/includes/common.inc).
Date: 
mar, 14/11/2017 - 13:24
Compétences: 

Profil recherché : doctorat en économie ou en économétrie, compétence en économie de la santé et en
économétrie (données de panels, modèles multi-états, modèles de durées, etc.), appétence pour la
manipulation de base de données. Autonomie et esprit d’équipe.

Connaissances associées: 
Personne a contacter: 

Envoyer CV et LM à Myriam Mikou, adjointe du bureau d’Analyse des comptes sociaux,
(myriam.mikou@sante.gouv.fr) et Jean-Cyprien Héam, chef du bureau d’Analyse des comptes sociaux
(jean-cyprien.heam@sante.gouv.fr).

Post-Doctorat : Dépense de santé et évolution de la population en affection de longue durée

Descriptif :
Les dépenses de santé, notamment celles remboursées par l’Assurance maladie, sont un enjeu majeur pour les finances publiques. Le dispositif « Affection de Longue Durée » (ALD) permet aux patients concernés une prise en charge à 100 % des traitements relatifs à leur ALD. L’objectif de ce dispositif est de limiter le reste-à-charge des patients, avec en regard un surcoût pour l’Assurance maladie. Plusieurs organismes (Drees, DGT, Cours des comptes, etc.) ont estimé, dans une approche  macroéconomique, un surcoût de l’ordre de 12 milliards d’euros soit environ 15 % des montants remboursés aux patients concernés. Ce montant dépend de mesures réglementaires tels que les critères de qualification en ALD, de l’évolution des caractéristique de la population, notamment son vieillissement, et des innovations thérapeutiques (nouveaux traitements contre le VIH par exemple), mais aussi les autres dispositifs existants de prise en charge des dépenses de santé. L’objectif premier du projet de recherche est d’exploiter le panel d’assurés présent dans l’échantillon généraliste des bénéficiaires (EGB), échantillon au 1/97ème de la population des assurés, du Système National Inter-Régime de l’Assurance Maladie (SNIRAM) afin d’analyser les trajectoires de santé des individus (probabilité d’entrée en ALD, probabilité de transition entre mono-ALD et multi-ALD, espérance de vie en ALD, etc.). Ces grandeurs pourront être rapprochées des pratiques médicales (dépistages, prévention, etc.). Dans un second temps, ces résultats seront exploités afin de construire des prévisions de dépenses de l’Assurance maladie au titre de les ALD intégrant vieillissement de la population, consommation de soins et déformation de la structure des ALD. Le titulaire du post-doctorat pourra également participer à des travaux complémentaires en partenariat avec d’autres agents du bureau ou de la Drees.

Prise de poste : dès que possible pour une durée maximale de 24 mois.

Structure d’accueil : Ministère des solidarités et de la santé, Direction de la recherche, des études, de
l’évaluation et des statistiques, Sous-direction synthèse, études économiques, évaluation, Bureau d’Analyse
des Comptes Sociaux, Paris XIVème.